J'ai une douleur au genou en marchant, que faire?

J'ai une douleur au genou en marchant, que faire?

de lecture - mots

Étant l'articulation la plus sollicitée de notre corps, le genou passe pour la plus complexe. En effet, il est composé de trois os : le fémur, le tibia et la rotule, en plus de certains organes tels les muscles, les ligaments, les bourses synoviales, les ménisques et les tendons. En supplément, ses rôles se montrent parmi les vitaux : absorption des chocs, assurance de la flexibilité de la jambe, renforcement de la jonction entre celle-ci et la cuisse et répartition du poids du corps lors de la marche. Ces faits expliquent les nombreuses causes possibles des douleurs aux genoux qui peuvent être tellement intenses qu'elles affectent souvent la vie ou les habitudes. Que vous soyez un sportif ou non, nombreuses sont les astuces existantes qui soulagent les gonalgies. Toutefois, la consultation d'un médecin reste fortement conseillée, surtout lorsque la maladie s'avère très vive ou persistante et nécessite un traitement spécial, voire même, une intervention chirurgicale. 

Quels sont les signes de la maladie aux genoux ?

Bien que les maladies aux genoux puissent trouver chacun leur cause dans différents éléments composant cette articulation, elles sont souvent accompagnées par les mêmes symptômes.

Vous avez mal aux genoux en montant ou en descendant des escaliers

Des chercheurs britanniques ont prouvé depuis peu que la maladie aux genoux se présentent souvent par des articulations qui craquent, particulièrement lorsque vous gravez des marches d’escaliers. Si vous ressentez une douleur au niveau de vos genoux, il est fort possible que vous ayez contracté l’arthrose soit une maladie chronique détruisant graduellement vos cartilages. Cette difficulté à graver les marches ne provient pas forcément de la vieillesse puisqu’une personne sur trois en souffre avant ses quarante ans.

Vos genoux craquent quand vous marcher

Si vous ressentez un craquement ou un blocage de vos articulations lorsque vous marchez, c’est souvent une indication de fissure d’un ou plusieurs ménisques. Jouant le rôle d'amortisseur entre le fémur et le tibia, ces derniers sont des minuscules disques de cartilage qui ressemblent à des croissants. Un genou en constitue deux. Un moindre faux mouvement comme un redressement brutal après une position accroupie peut amener à sa fissure, sans entraîner forcément une douleur. A l’extrême, le genou peut présenter un gonflement plus ou moins bouffi.

Toutefois, seul un médecin peut confirmer si les symptômes qui se présentent sont bien caractéristiques d'une lésion du ménisque. Les traitements possibles sont la prise des médicaments anti inflammatoires si la blessure semble légère ; à contrario, si celle-ci s’avère aiguë, il faut des séances de rééducation. L'opération chirurgicale pourrait être nécessaire mais n’est pas systématique, cela dépend de l’intensité de la douleur ressentie et de l’atteinte de la maladie aux autres organes à proximité des ménisques comme les ligaments et les muscles.      

Vos avez des fourmillements à l'arrière du genou

La cause de cette gêne est souvent le nerf sciatique qui se trouve de l'extrémité inférieure de la moelle épinière à l'arrière de la cuisse. Cela dit, le genou proprement dit n’est pas le responsable de cette sensation. Comme indiqué par son appellation, le nerf sciatique est un nerf qui est aussi bien moteur que sensitif. Sa fonction majeure consiste à permettre les mouvements de flexion de la jambe et de flexion et extension du pied. Il procure également la sensibilité au niveau de la partie postérieure et latérale de la jambe, ainsi qu’au niveau de l'ensemble de la partie du membre inférieur. C’est ainsi que la douleur de ce nerf entraîne une sensation d’incommodité, d’engourdissement ou de fourmillement à l'arrière du genou.

Dans le cas où la douleur sciatique reste modérée, il suffit de la prise d'antalgiques, d'anti-inflammatoires non-stéroïdiens et de décontracturants avec à un repos total pour le traiter. Si aucun amoindrissement de la douleur n’est ressenti, n'hésitez pas à consulter votre médecin.      

Vous avez une douleur à l'arrière du genou

Il s’agit d’une douleur qui ne doit jamais être prise à la légère, surtout si elle s’exhibe au cours d'un long trajet en avion ou en voiture. En effet, cela peut être un indicateur de présence d’une phlébite, une maladie grave due à l’empêchement partiel ou total de la circulation sanguine par le caillot de sang. Le risque de l’atteinte de cette maladie est plus fréquent en avion et en voiture à cause de l'étroitesse et de la mobilité réduite lors du voyage.

Cette douleur derrière le genou est fréquemment suivie d'une sensation de ramollissement et de chaleur dans le genou ou dans le mollet. Si le traitement est retardée ou non-effectuée correctement, il se pourrait qu'une partie ou le caillot entier se décampe de la paroi veineuse, atteint ensuite le coeur et bouche l'artère pulmonaire ou l'une de ses branches. Cela entraîne l'embolie pulmonaire, une maladie très difficile à traiter.   

Pour prévenir la thrombose veineuse en voyage, il est conseillé d’opter pour des chaussettes ou des bas de contention.    

Quelles sont les causes les plus fréquentes de la gonalgie ?

Les causes potentielles de la douleur au genou sont multiples et ceux-ci ne peuvent être définis que par les médecins à l’aide de l'interrogatoire, de l'analyse et probablement d’autres diagnostics complémentaires.    

Traumatisme du genou

Il s’agit d’une sorte de gonalgie qui pourrait être causée par :

  • une fracture d’un des os de l’articulation du genou ;
  • une entorse, une foulure, une rupture des ligaments ;
  • une rupture ou une fissure des ménisques.

Ces blessures sont souvent obtenues après des activités sportives intensives ou non encadrées, des activités physiques abruptes, ou encore des accidents. Les patients ressentent une douleur interne horizontale et ne sont pas capables de se tenir debout. Ces symptômes sont plus sévères en cas de croisement des ligaments, fracture de plus d’un os et rupture totale au niveau des ménisques.

Arthrose

C’est une maladie du cartilage qui s’indique par une usure du cartilage de l'articulation du genou, le plus souvent très lente avec une réduction immense de son épaisseur. Elle se manifeste principalement par des douleurs mécaniques ressenties à la réalisation d'un effort, la marche, la station debout et l'extension et la flexion du genou. Ainsi, le patient n’est pas en capacité d’exercer des nombreuses activités physiques sportives ou de la vie quotidienne. En effet, le cartilage se crève et devient plus fin et faiblard. Si la gonalgie se situe encore en phase initiale, les douleurs peuvent se calmer ou disparaître au repos. Au cas où elle s’aggrave, elle peut provoquer une boiterie, voire même, une déformation du genou.     

L’arthrose du genou atteint surtout les personnes âgées et les patients obèses. Toutefois, elle peut également survenir chez les jeunes et les enfants, bien que cela soit un cas très rare.     

L’arthrose la plus fréquente est l'arthrose fémoro patellaire qui se sent entre le fémur et la rotule  et se caractérise par des difficultés à descendre des escaliers.

Inflammation

Causées par des rhumatismes inflammatoires chroniques comme le spondyloarthrite et le polyarthrite rhumatoïde,  les gonalgies inflammatoires se manifestent par un gonflement du genou atteint, une intense douleur à tout moment et peuvent provoquer une insomnie.

Quand doit-on consulter un médecin ?

Que la douleur soit moindre ou aiguisée, la consultation médicale reste la meilleure alternative pour traiter les maladies aux genoux. Cela est vital si la gonalgie est accompagnée d'un gonflement de l'articulation et d’une difficulté ou d’incapacité à marcher. Faire appel à un médecin permet de bénéficier un traitement assuré et adapté à l’origine de la douleur.

Pour définir exactement la gonalgie, le médecin questionne le patient. Si nécessaire, il procède aux examens par prélèvement du liquide synovial ou utilise la radiographie, l’IRM, le scanner et/ou l’arthroscopie. Afin de définir la maladie, il étudie plusieurs éléments :

  • la situation du blessure : à l'avant, à l’arrière, sur les côtés ou sur la totalité du genou ;
  • les membres et les organes affectés par la douleur ;
  • le moment d'apparition et d'apaisement de la douleur ;
  • le commencement et la durée de la douleur ;
  • les causes de la douleurs : accidents,faux-mouvement, chirurgie, sport, voyage, marche,... etc
  • La sensation du patient ;
  • les données personnelles du patient : son âge, son métier, sa pratique de sport...etc .

En fonctions des résultats de l’analyse qui lui permettent de définir la maladie, il prescrit un traitement qui pourrait être non médicamenteux (repos, activité physique, perte de poids en cas de surcharge, immobilisation du genou, kinésithérapie) ou médicamenteux (anti-inflammatoires, la plupart du temps). Il pourrait également suggérer des traitements parantalgiques et paranti-inflammatoires sous forme de topiques tels le gel et les compresses imbibées. Si cela ne suffit pas pour faire disparaître la douleur, des injections intra articulaires de corticoïdes sont aussi possibles. En cas d'échec de ces traitements, le médecin adoptera l'intervention chirurgicale ou la prothèse totale du genou concerné.  

Il existes des traitements qui permettent aussi de prévenir les douleurs au genou sans passer par la case médicament. C’est notamment le cas de la grenouillère, une orthèse à enrouler sur le genou concerné afin de réduire efficacement les douleurs musculaires et articulaires. Disponible en plusieurs modèles et en plusieurs tailles, celle-ci peut être utilisée par des sportifs, des personnes convalescentes ou souffrant d'arthrose. Cela permet d'apaiser et soulager des douleurs.

Il est possible d’en distinguer trois grands types destinées à soulager ces douleurs aux genoux :

  • La genouillère élastique ;
  • La genouillère de sport ;
  • La genouillère avec support renforcé.
Les genouillères à utiliser varient selon l’âge de son porteur mais surtout l’intensité de l’activité. Toutefois, il serait favorable d’opter pour des genouillères souples et légères.

Consultez notre site pour trouver tous ces modèles et pour assurer l’adoption d’une genouillère spécifiquement étudiée, qui a été conçue pour prévenir et soulager les maladies rotuliennes, qui a été développée pour bien maintenir et stabiliser l’articulation et qui a été construite pour assurer le confort.

genouillère alpha

Comment prévenir la maladie ? 

De nombreux gestes peuvent être adoptés pour prévenir et soulager cette maladie. Il s'agit plus précisément des règles d'hygiènes de vie qui s'appliquent au quotidien. En général, ces règles très simple à faire, elles ne demandent que d'être prudent pour réduire les risques d'apparition de la maladie.

Perdez du poids, le surpoids augmente les risques d'arthrose

L’obésité est un facteur aggravant les douleurs au niveau du genou. Pour ce cas, les genoux supportent une force représentant plus de trois fois à cinq fois le poids du corps normal. Alors si votre régime alimentaire engendre des problèmes de poids, tâchez de le modifier afin de minimiser le risque d’arthrose.

Stoppez les sports violents

Comme le ski et la course à pieds, certains sports sollicitent énormément l’articulation des genoux. Ils adviennent jusqu’à détériorer et user les ligaments ainsi que des ménisques. Afin de se désabonner totalement de ce type de sport, effectuer les étapes par étapes soit graduellement puisque l’arrêt brusque pourra vous laisser plus d’effets néfastes. Pratiquez des sports plus doux mais à la fois plus bénéfiques comme la natation, des courtes randonnées en vélo, etc.

Appliquez des remèdes dans votre alimentation

Pour soigner ou prévenir les douleurs aux genoux, adoptez une alimentation saine. Consommez des nourritures riches en oméga-3, ou encore riches en protéines. En optant pour un régime alimentaire riche en légumes verts, légumes germés ou vitamine D, la santé de vos articulations sera conservée pour une longue période.

Optez pour les médecines douces

 Les anti-inflammatoires entraînent généralement des effets secondaires néfastes. En consommant des médecines à base de plantes, vous obtiendrez le même résultat sans faire recours aux médicaments chimiques. Votre organisme sera alors épargné des produits chimiques contenus dans les médecines actuelles.

Alternez vos chaussures 

La fatigue est également une cause très fréquente de la maladie aux genoux. Optez donc pour des chaussures qui vous offrent des conforts. Pour les femmes, évitez de porter des talons hauts chaque jour et si vous êtes obligé d’en porter à un évènement, optez pour les talons qui ne dépassent pas 3 cm.

Pratiquez une activité physique

Éviter les sports violents ne veut pas dire ne jamais faire travailler son corps. La pratique d’une activité physique est efficace pour renforcer les articulations, dont les genoux. Toutefois, assurez-vous d’opter pour l’activité qui convient à votre âge, à votre physique et à votre santé. Pour cela, la meilleure alternative est de consulter un expert en sport ou santé et de se laisser conseiller par celui-ci.

Portez une genouillère

Le port d'une genouillère s'avère précieux quand on ressent une douleur au genou. Que ce soit pour soulager une douleur ou servir de support pour la marche ou la course à pied, la genouillère est un élément indispensable pour les personnes avec des douleurs chroniques au genou.

genouillère alpha

Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés

Recevez nos articles dans votre boite email.